> Interviews



— Que représente Dominique A pour vous ?

J’en ai déjà parlé pour le tribute diabologum (http://www.adecouvrirabsolument.com/interviews/pumuckl-3988.html) : Dominique A a d’abord été un choc adolescent à la découverte de « remué » qui a pour moi vraiment bien porté son titre… Aujourd’hui, Dominique A m’apparaît comme la « carrière » la plus admirable d’un artiste français depuis les années 90… La fossette a été une apparition. Les avant-gardes sont souvent « violentes », destructrices et adolescentes et Dominique A est arrivé, (avec les autres artistes de lithium records) dans une posture d’avant-garde paradoxale, naïve, enfantine, presque discrète. Cela reste un mystère pour moi que ce garçon ait trouvé sa place dans le paysage. Quant à la suite, l’Ami Dominique a su ce que peu savent faire, c’est à dire laisser partir l’intransigeance et la spontanéité des débuts qu’on ne peut jamais garder intacte, pour retrouver des formes musicales plus conventionnelles sans renier son identité, jusqu’à écrire des chansons pour « stars » (Calogero, Jane Birkin). Je crois que la « longévité » de Dominique A tient beaucoup à un certain sens de la dérision (voire de la flagellation…) qui traverse son œuvre. C’est affiché dans des titres comme « la pleureuse », « le métier de faussaire », « les chanteurs sont mes amis », « ma vieille tête », « empty white blues ». Mais c’est aussi le cœur de « remué » car au final, ce qui est beau et terrible dans ce disque, ce n’est pas sa tristesse, c’est la conscience que sa tristesse est masochiste et égocentrique. Ce que je trouve attachant, c’est que Dominique A n’a jamais cherché à nous vendre du génie, seulement de l’ouvrage.

— Pourquoi avoir participé à ce projet ?

Avais-je vraiment le choix.... « remué » est un chromosome de pumuckl !

— Si vous deviez retenir une chanson de Dominique A ?

Si en retenir une seule signifie oublier toutes les autres, alors je préfère ne pas choisir… S’il faut jouer le jeu, je dirais « le sens », car c’est un parfait bilan. Une fossette un peu ridée, qui marque mieux les expressions du visage.

— Dominique A en un mot

Camarade. La figure musicale « Dominique A » est la seule qui m’accompagne depuis 15 ans, que j’ai toujours plaisir à retrouver sur disque ou sur scène, et que j’accueille à chaque fois avec plaisir et indulgence.

— « Remué » ou « La Mémoire Neuve » ?

Après tout ce que j’ai dit, « Remué » évidemment, même si en pratique je ne l’écoute presque plus. L’alternative Remué/ mémoire neuve ne me semble pas s’imposer… Parmi les albums plus « classiques » de Dominique A, j’ai plutôt un faible pour « Auguri ».

— Son meilleur héritier dans la scène actuelle ?

Dominique A est devenu, un peu à son corps défendant, une « référence », incroyablement préservée par la presse d’ailleurs. Cela devient compliqué de lui trouver un héritier car « Dominique A » est devenu une sorte de synonyme du mot « qualité » dans la bouche tant des journalistes que des artistes. C’est une référence dont on n’identifie pas vraiment les spécificités, sans contenu. Sa « carrière » a d’ailleurs été au final très diversifiée, très discontinue, ce qui s’en dégage c’est une personnalité, plus qu’un style. La dernière fois que j’ai pensé à Dominique A en écoutant un disque, c’était pour l’album d’ARLT. Dans l’attitude, j’y ai retrouvé ce coté naïf, minimaliste et nouveau de la fossette… Mais je leur souhaite d’être une relève, plus que des héritiers !

Pumuckl s’est attaqué à la reprise de "Douanes"

Contact : sommeil.leger@gmail.com

Myspace : http://www.myspace.com/pumuckl2

Site : http://pumucklblog.wordpress.com/