> Critiques > Labelisés



Groove Armada navigue depuis quelques années déjà entre une mauvaise musique de club et une bonne musique de salon. Par mauvaise musique de club, j’entends une musique simple, rythmée, électronique et répetitive. Par bonne musique de salon, j’entends musique simple, downtempo, un peu plus organique et tout aussi répetitive. La recette est donc là : des boucles, des instruments et des voix, le tout sur fond tantôt lounge, tantôt house. Ca ne vous rappelle rien ? Si, hélas, et pas qu’un seul groupe. Le problème à l’écoute de ce lovebox, c’est la désagréable sensation constante de " déja entendu ". Ces boucles, ces samples un peu funky, ces charlets house, ces craquements de vinyl trip-hop, cette batterie pitchée, ces arrangements de cordes, ces choeurs, c’est du déja entendu. De leur "Tuning In", mauvaise version du "All Time" de Archive, au "Lovebox" mauvaise version du "Star guitar" des chemical Brothers, en passant par leur côté original, l’ajout de ragga et dub de leur "But I Feel Good", mauvaise version tronquée du "Fa fa fa" d’Otis Redding au "Final Shakedown" mauvaise version du "Sexiest Man In jamaica " de mint Royale jusqu’à la participation de Neneh Cherry sur leur " Think twice " qui rappelle un peu trop celle de macy Gray sur le "Demons" de Fatboy Slim. Sans rajouter Faithless et autres Basement Jaxx ou Nightmares On Wax, ce sont donc autant de groupes que l’on retrouve sans trop creuser dans cet album qui tient plus de la démarche " compilation de tout ce qu’on aime " que d’une réelle composition homogène. Ce qui m’amènerait à penser si je n’aimais pas les premiers opus de Groove Armada, et si j’étais (encore plus) mauvaise langue, que leur recette serait finalement de faire les mêmes morceaux que les autres, pour éviter de payer les droits d’auteur et les transformer en royalties. A ne pas découvrir absolument, à moins d’avoir raté dix ans d’albums electros avant celui là.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.