> Critiques > Labelisés



Comment parler de folk melatzana et son Ouverture folk à souhait. On sent l’influence de Springsteen. Sur new north c’est comme si Bob Mould avait traîné dans un bar avec le nouvel orchestre de Cat Power le temps d’un boeuf folk. Pour roads comme les autres laisse à penser que le disque n’a pas de date, comme pouvait nous perdre dans le temps les disques de Cat Power. Ce split album fait la part belle au dépouillement au profit d’une fragilité et une intensité mélancolique que l’accent basque de Joseba Irazoki rend poignant. Ces cousins du Will Oldham de come on little dog, s’appuient uniquement sur les cordes de leurs guitares et sur la sincérité que de tels enregistrements (gaua) nous proposent. Les cycles nous imposent un coup la modernité, un coup la sincérité, Brian Michaell Roff et Joseba Irazoki sont bien loin de ces modes inexplicables, ils jouent et chantent avec une âme.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.