> Critiques > Autoproduits


  • 4 janvier 2009 /
    Erwan pépiot
    “over the raindrops”

    rédigé par gdo
    11 votes
      (7/10 - 11 votes) notez cet album


Sans vous dévoiler les secrets d’ada (le seul que nous pouvons vous communiquer c’est que Vincent à une barbe à la zz top) mais nous recevons une quantité non négligeable de disques provenant autant de labels que d’autoproduction. Ce qui peut être notre " différence " en plus de la charte graphique inexistante du site, c’est que nous portons autant voir plus attention à ce qui nous arrive en cd-r ou en pressage limité payé par le PEL de grand mère. Ce qui peut nous prendre à la gorge et nous donner des envies de fermer notre boîte aux lettres c’est le genre d’intro de The Over The Raindrops ou tout simplement la longueur d’un disque à la technique réduite. Lo-fi plus par nécessité que par besoin, cet album d’Erwan Pépiot (un nom à être utilisé dans un film de l’immense Tati) prouve comme beaucoup d’autres avant lui, qu’avec une imagination débordante, une ténacité hors limite on peut faire passer une émotion pouvant aller jusqu’à nous tétaniser comme sur over the raindropts (la chanson) sur lequel on croise Ian Curtis enregistrant au tréfonds de l’enfer un morceau de Sentridoh. Toujours à la limite de la rupture de l’attention et de la faculté à captiver, Erwan Pépiot parvient à séduire comme sur i know why. Il sera difficile de sortir de ce disque une ligne directrice un vecteur maître, mais il donne envie d’en savoir plus, d’en avoir plus, car il est impossible d’écrire nothing wrong sans mériter une grande attention. A découvrir absolument.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.