La chanson s’appelait "Riot Act", nous rappelait pourquoi nous aimions Sebadoh et le rock indé américain du milieu des années 90 et ouvrait l’Holiday Machine Ep des états-uniens de Bottom Of The Hudson. Un maxi qui offrit également à notre huitième compilation -enfantée dans la douleur- "Candy Man", un de ses moments forts. C’était en 2005.

A l’été 2007, le groupe relocalisé à Philadelphie présente son premier véritable album Fantastic Hawk (Absolutely Kosher/Import), un disque épatant qui pousse un peu plus loin l’intelligence d’écriture (pensez Jeff Mangum) et l’habileté mélodique (pensez Pavement). Un album du genre fidèle qui manifestera sa présence de manière régulière. Un album qui devait rendre justice à cette formation. Deux semaines après sa sortie cependant les membres de Bottom Of The Hudson ont été victimes d’un grave accident de voiture qui causa la mort de Trevor Butler, leur bassiste.

Depuis, les informations concernant Bottom of The Hudson se raréfient. Pas la fréquence d’écoute de Fantastic Hawk. Bottom Of The Hudson mais top of our cds pile.




 l'interview


aucune interview.