Oh ! Tiger Mountain est originaire de la région marseillaise ; pourtant, on parierait volontiers que quand son regard porte jusqu’aux Alpilles il pense au mont Mitchell et à l’est américain plus qu’à la Tour des Opies et au nord-ouest des Bouches- du-Rhône. Le massif de garrigues lui tient lieu de décor pour abriter des fantasmes qui prennent corps à force d’écoutes de bootlegs de Van Morrison et de veillées devant les films de John Ford, La Prisonnière du désert en tête. Son Ep, Hear Me Now !, convaincant témoignage de la portée de cet esprit vagabond, offre cinq compositions (dont une poignante reprise des Kinks, « Two Sisters ») habillées de peu mais fringantes. « Little Red Cells », la deuxième piste, est en l’espèce son manifeste du less is more terrassant de justesse : quelques accords de guitare réverbérée, des clappements de doigts et cette voix tendue, enveloppante et singulière. Hear Me Now ! dit le titre de son maxi ; on s’exécute avec entrain.

— Lisez son analyse titre par titre.
— Ecoutez « Little Red Cells » via notre player.