> Chroniques > Autoproduits



Faisant partie d’une cohorte de disques que nous avons honteusement en retard, Forget The Heroes l’a fait aussi exprès. Premièrement avouer, un brin agressivement que l’on n’a pas besoin de guitare, c’est déjà s’éloigner du rock. Ensuite mettre en ouverture le pas toujours très fin « Never Mind » a de quoi refroidir, même le chroniquer le plus émérite et gentil. Mélange de Pop soul, « We don’t Need Guitar » est un disque au demeurant sympathique, pouvant signer un hit comme « Come Down » et des chansons moins top, des créations plus cintrées dans un corsé trop serré pour ce style de musique. Je n’entends certes pas la guitare, mais celle ci n’avait ici pas de héros à tutoyer. Agréable.


Réagir à cette chronique






 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.