> Critiques > Labelisés



Chronique Twitter style de deux singles et d’un Ep édités par Cantora Records, la structure new-yorkaise qui révéla MGMT. Ces références sont disponibles en import. Notez qu’un EP des Violens, Already Over, est distribué en France par Discograph.

Violens "Tour" Single : quatre garçons -que certains estiment dans le vent- jouent une musique qui plaira aux lecteurs déjà bien installés dans la trentaine. Quelque chose entre The Teardrop Explodes et les Byrds. Au mieux (« Spectator & Pupil ») un moyen de se rappeler qu’on a eu une vie avant son crédit, au pire (« Already Over ») une voie vers la réconciliation avec son époque.

Rumspringa S/t Ep : sympathique découverte que cette formation de L’Os En Gelé. Un peu comme si G Love hip-hopisait au sein de Canned Heat qui aurait enrôlé John Lee Hooker. Mention spéciale à « In The Jungle », son chant un rien nasal et sa rythmique hypnotique.

Francis & The Lights “Lime/Wyn” Single : où David Byrne se pince l’escargot sur le fion de Prince. Soul et sale. Un nom aussi baisant qu’une coloscopie pour une musique savoureusement moite. Valable.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.