Lorsqu’en 1979, Steven Stapleton (alors en compagnie de John Fothergill, et Heman Pathak) sort le 1er album de Nurse With Wound « Chance Meeting on a Dissecting Table of a Sewing Machine and an Umbrella », il pose tout simplement les bases d’une nouvelle esthétique musicale. Nourrie de musique concrète, musique électro-acoustique, des premières expérimentations, de jazz, de blues, de musiques traditionnelles mais aussi de littérature surréaliste et de pensées dadaïstes, l’approche musicales de Nurse With Wound résulte alors en une explosion créative inédite qui mixe avec une intelligence et un bon-goût impressionnants tous ces différents arômes. A cette époque, point de samplers et autres logiciels dédiés, c’est par le montage de bandes magnétiques que le miracle se construit ce qui n’est pas sans rappeler le montage cinématographique. En effet, la démarche artistique de Nurse With Wound tient aussi bien de la composition musicale à part entière que du film sonore et sans images.

Non content de bouleverser discrètement l’approche même de la composition musicale, les trois compères de Nurse With Wound joignent à ce 1er album, une liste mythique de noms de groupes et compositeurs qu’ils considèrent comme intellectuellement et artistiquement proches de leurs préoccupations, liste mythique car érudite et visionnaire qui deviendra ensuite, pour les initiés, célèbre sous le nom de "NWW list"*

3O années plus tard et après bien des parutions musicales (je ne saurais que trop vous recommander de visiter le site officiel du groupe) et des collaborations diverses et toujours surprenantes, Steven Stapleton, homme-orchestre de l’entité Nurse With Wound, tente ici avec brio d’établir une synthèse (ponctuelle, car le parcours ne semble pas près de s’arrêter…) de 30 années de création. Accompagné depuis quelques années du non-moins créatif et talentueux Andrew Liles, Steven Stapleton se lance ici dans un remix global de l’ensemble de son œuvre, avec une capacité exemplaire à revisiter sa propre musique, son univers si singulier. On retrouve avec plaisir de ci - de là des fragments de la quasi-totalité de ses albums, mélangés avec une homogénéité infaillible tant la démarche globale au cour de ces trente années a été sincère et cohérente.

Pour les connaisseurs, on regrettera néanmoins le manque de subtilité dans la temporalité de ce long voyage rétrospectif, défaut largement justifié par la capacité même du support. Vous conviendrez aisément de l’inconfort esthétique quand il s’agit de résumer en 74 minutes 30 ans d’ébullition créative. Pour les autres, voilà l’occasion unique de toucher du doigt (ou plutôt de l’oreille) l’œuvre séminale d’un alchimiste surdoué underground du son, et ce à moindre coût. En effet, soucieux de faire prendre conscience à ses contemporains qu’il est indispensable de soutenir les disquaires du monde entier en continuant à acheter des disques, Nurse With Wound ne distribuera pas ce CD sur internet ni en grande ditribution mais exclusivement chez les disquaires indépendants, et ce au prix incroyablement bas de 99 pence ! (je l’ai personnellement payé 4,50 euros !)… Maximix, miniprix, et il fait le maximum !!!

*La fameuse NWW list :

Agitation Free

Pekka Airaksinen

Airway (Los Angeles Free Music Society)

Albrecht D

Alcatraz

Älgarnas Trädgård

ALL-7-70 (Alan Sondheim)

Alternative TV

Alvaro Peña-Rojas (The 101’ers)

Ame Son

AMM

Amon Düül

Amon Düül II

Anal Magic and Reverend Dwight Frizzel

Anima/Anima Sound (Paul et Limpe Fuchs)

Annexus Quam

Aqsak Maboul

Arbete och Fritid

Arcane V

Archaïa

Archimedes Badkar

Gilbert Artman (Urban Sax)

Art Bears

Art Zoyd

Arzachel

Robert Ashley

Ash Ra Tempel

Association P.C. (Pierre Courbois)

Il Balletto di Bronzo

Banten

Franco Battiato

Han Bennink

Steve Beresford

Jacques Berrocal

Philippe Besombes

Biglietto Per L’Inferno

Birgé Gorgé Shiroc (Un drame musical instantané)

Blue Sun

Raymond Boni

Don Bradshaw Leather

Brainstorm

Brainticket

Brast Burn

Brave New World

Anton Bruhin

Brühwarm Theatre

Franz de Byl

Cabaret Voltaire

John Cage

Can

Capsicum Red

Captain Beefheart

Chamberpot

Checkpoint Charlie

Théâtre du Chêne Noir

Chillum

Henri Chopin

Chrome

Cohelmec Ensemble

Jean Cohen-Solal

Collegium Musicum

Roberto Colombo

Come (Whitehouse)

Companyia Elèctrica Dharma

Comus

Cornucopia

Crass

Creative Rock

Cromagnon

David Cunningham

Cupol (projet parallèle de Wire)

Dadazuzu

Wolfgang Dauner

Debris

Decayes

Dedalus

Deep Freeze Mice

Deutsch-Amerikanischen Freundschaft

Dharma Quintet

Dies Irae

Dome (autre projet parallèle de Wire)

Doo-Dooettes (Los Angeles Free Music Society)

Philippe Doray

Roger Doyle (Operating Theatre)

Jean Dubuffet

Dzyan

Eiliff

Emtidi

Eroc

Étron Fou Le Loublan

Exmagma

Family Fodder

Patrizio Fariselli (Area)

Faust

Luc Ferrari

Fille Qui Mousse

Floh de Cologne

Flying Lizards

Food Brain

Förklädd Gud

Walter Franco

Free Agents (Pete Shelley)

Friendsound

Fred Frith

Gash

Ron Geesin

Gila

Jef Gilson

Glaxo Babies

Gomorrha

Gong

Good Missionaries (Alternative TV)

Le Grand Magic Circus

John Greaves et Peter Blegvad

Fernando Grillo

Ragnar Grippe

Grobschnitt

Group 1850

Jean Guérin

Friedrich Gulda

Guru Guru

Hairy Chapter

Hampton Grease Band

Henry Cow

Pierre Henry

Heratius

Hero

Juan Hidalgo

Hugh Hopper

Horde Catalytique Pour La Fin

Horrific Child

Ibliss

L’Infonie

International Harvester

Iskra

Island

Martin Davorin-Jagodic

Jan Dukes de Grey

King Crimson

Basil Kirchin

Osamu Kitajima

Kluster

Frank Köllges

Komintern

Kraftwerk

Krokidil

Steve Lacy

Lard Free

Le Forte Four (Los Angeles Free Music Society)

Lemon Kittens

Lily

Limbus 3/Limbus 4

Bernard Lubat

Alvin Lucier

Magical Power Mako

Magma

Colette Magny

Mahjun

Mahogany Brain

Radu Malfatti and Stephan Wittwer

Mama Dada 1919

Michael Mantler

Albert Marcœur

Mars

Maschine NO 9

Philippe Mate et Daniel Vallancien

Costin Miereanu

Min Bul

Mnemonists (Biota)

Modry Efekt

Moolah

Anthony Moore

The Mothers of Invention

Moving Gelatine Plates

Fritz Müller

Thierry Müller (Ilitch)

Musica Electronica Viva

Music Improvisation Company

Mythos

Napoli Centrale

Negativland

Neu !

New Phonic Art

Nico

Night Sun

Nihilist Spasm Band

Nine Days Wonder

Nosferatu

Nu Creative Methods

Oktober

Yoko Ono

Operation Rhino

Opus Avantra

Orchid Spangiafora

Out of Focus

Ovary Lodge (Keith Tippett)

Tony Oxley

Evan Parker et Paul Lytton

Pataphonie

Jean-François Pauvros and Gaby Bizien

Pere Ubu

Pierrot Lunaire

Der Plan

Plastic Ono Band

Plastic People of the Universe

Poison Girls

Pôle

Pop Group

Michel Portal

Bomis Prendin

Public Image Ltd

Red Krayola

Red Noise

Reform Art Unit

Steve Reich

Achim Reichel

The Residents

Catherine Ribeiro and Alpes

Boyd Rice (NON)

Claudio Rocchi

Rocky’s Filj

Ron ’Pate’s Debonairs

Dieter Roth, Gerhard Rühm, & Oswald Wiener

Ray Russell

Terje Rypdal

Martin Saint Pierre

Samla Mammas Manna

Gunter Schickert

Second Hand

Secret Oyster

Seeselberg

Semool

Sonny Sharrock

Silberbart

Siloah

Soft Machine

Smegma (Los Angeles Free Music Society)

Sally Smmitt (Sally Timms/Mekons)

Alan Sondheim

Snatch (Judy Nylon)

Sperm (Pekka Airaksinen)

Sphinx Tush

The Stooges

Karlheinz Stockhausen

Demetrio Stratos (Area)

Supersister

Taj Mahal Travellers

Tamia

Tangerine Dream

Ghédalia Tazartès

Technical Space Composers Crew

Mama Béa Tekielski

Third Ear Band

Thirsty Moon

This Heat

Jacques Thollot

Thrice Mice

Throbbing Gristle

Paolo Tofani (Area)

Tokyo Kid Brothers

Tolerance

Tomorrow’s Gift

Ton Steine Scherben

TransMuseq

Uli Trepte (Guru Guru)

Twenty Sixty Six and Then

Univers Zéro

Christian Vander

The Velvet Underground

Vertø

Patrick Vian

L. Voag (The Homosexuals)

Michel Waisvisz

Igor Wakhévitch

Lawrence Weiner

Trevor Wishart

James White and the Contortions

Whitehouse

Wired

Adolf Wölfli

Woorden

Robert Wyatt

Xhol Caravan/Xhol

Iannis Xenakis

Ya Ho Wha 13

La Monte Young

Frank Zappa

Zweistein

ZNR

Site de l’artiste : www.brainwashed.com/nww


Réagir à cette chronique




 en concert


 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.