> Critiques > Labelisés



Des liars (meilleur groupe du monde ?) les casionauts ont repris le goût des titres à rallonge. Ils ont aussi repris ce goût pour cette électro punk à se couper de bonheur sur du verre pilé pour peux que quand même la trousse à pharmacie ne soit pas loi. Omegat point records qui nous avait jusque-là habitués à une cohorte de freaks dans des studios de chez monsieur Leader price, nous propose avec les casionauts une tuerie qui pourrait faire enfin passer l’atlantique à ce label aussi charmant que désarmant de kitscherie voulue. Voulant autant détruire l’Illinois que défendre les pauvres chevaux, les casionauts joue avec les symboles les plus protégés des États-Unis, pour en rire à la manière d’un déprosges avec le cancer en pré phase de chimiothérapie. Avec cet album des casionauts on comprend que l’on peut vivre de avec le précipice devant et derrière en sautant, c’est juste une question d’équilibre. Baiamos ? Morimos, juntos disent ils. A découvrir d’urgence avant que le monde prenne l’avion…vous me direz il y a des tours sur le chemin !!!! c’est cela aussi les casionauts. Come on.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.