> Critiques > Labelisés



J’ai longtemps hésité à vous parler de ce disque, car après plusieurs écoutes, j’avais systématiquement une influence, une idée nouvelle. L’angle d’attaque du disque s’avérait aussi difficile pour moi que d’écouter une émission de Vincent Théval sans penser au proviseur de South Park « Moyez ». Bref pour résumer Lightning Dust vous propose une musique de facture électro pop, plus bien foutue, passant allègrement le contrôle technique offrant le logo, indé. Si rien n’est foncièrement fait pour scotcher l’auditeur, rien n’est fait pour le chasser. Pour se faire une idée plus précise on pense parfois aux Cocteau Twins après un passage dans une machine à mélanger les couleurs afin d’obtenir la teinte de monsieur et madame tout le monde. Autre possibilité, comme si les Lucious Jakson avaient suite à un virage mal négocié, mangé une méchante publicité sur le blanchiment des dents, les bienfaits de la brosse à dents bionique et sans produit contre l’environnement. On a depuis longtemps à écouter de la musique d’ascenseur, de la musique de supermarché, de la musique pour les toilettes avec une version constipé ou non, et bien Lightning Dust nous propose une musique idéale pour patienter chez le coiffeur dans une ambiance douce et sucré. Je sais pas au final si j’ai bien fait d’en parler comme cela, mais je dois quand même admettre que le moment est agréable, surtout quant on sait qu’une jeune femme va probablement nous masser la tête, comme sait le faire cette musique sans agression.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.