> Critiques > Labelisés



Toi, sous le soleil californien, éclaire notre route pour 2014, livre-nous tes prévisions rock et ton message garage et psyché qui ouvrira nos esprits. Et si nous nageons en pleine confusion, réécoutons Floattin Coffin, indispensable album de 2013, des Thee Oh Sees. Ces prophètes ont laissé en moi un souvenir gravé à jamais dans la case rock’n’ roll de mon cerveau : leur concert au festival de Dour en août 2013 est inoubliable, à l’instar des gigs des autres "stars" du rock garage indé qui ont tourné en 2013 (White Fence, Ty Segall,entre autres).

Tous ceux qui les ont vus ici ou là ne peuvent oublier leur énergie. Si Floattin Coffin n’est pas pour certains des fans du groupe leur meilleur opus (on lui préfère le plus rock Carrion Crawler / The Dream), les Californiens savent faire oublier sur scène les rares petites faiblesses de l’album. On réécoutera en 2014 avec plaisir les relents pop cachés dans leur langage garage (sur The Minotaur ouToe Cutter - Thumb Buster). John Dwyer est le gourou d’une génération qui ne tourne pas en boucle mais réinvente ses classiques, comme dans leur précédent album, Putrifiers II, aux accents pop et surf. John, où que tu sois, tes ouailles t’écoutent : quel sera ton message en 2014 ?




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.