> Critiques > Labelisés



Rappelez Wu Lyf et à quel point cette bande de jeunes venue de nulle part, ce collectif voulant réinventer -comme Breton actuellement- les codes de la communication, du rock et se réclamant plus oum oins de Lucifer. Wu Lyf a apporté de la fraîcheur, de l’énergie, a remué nos vieilles jambes et les ados qui découvraient la musique indé en redemandaient. Mais au bout d’un album, le concept s’est effondré sur lui-même et le crew s’est séparé. Dur, gros.

Francis Lung, le bassiste, lui, avait déjà des projets solo puisqu’en 2009 il avait publié une chanson, The Son’s Faeher, puis un autre titre en été 2013. Voilà qu’il présente deux titres The Selfish Man, et Tsunami Blues (Cause of me), faces A et B d’un 45 Tours sorti le 16 janvier. Le premier est assez pop avec une guitare pincée et une rythmique hachée faites pour danser. Le second titre, Tsunami Blus (Cause of me), est à l’opposé. Guitare acoustique et questionnements philosophiques (survivre à une catastrophe naturelle et se demander si on l’a pas un peu provoquée)  : c’est plus sombre, plus délicat, et il excelle dans cette douceur (même si les paroles rendent la chanson angoissée ET angoissante). C’est excellent et on attend la suite avec impatience.

Si vous préférez la funk joyeuse, vous pouvez suivre les aventures de Francis Lung dans Los Porcos, un groupe qu’il a fondé avec deux autres membres de Wu Lyf. C’est léger et ça se prend moins au sérieux que Wu Lyf.

Pour découvrir Francis Lung  : https://soundcloud.com/atelierciseaux

Pour écouter Los Porcos : https://soundcloud.com/losporcos




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.