> Critiques > Labelisés



Les histoires d’amour finissent mal en générale disaient les Rita Mitsouko. La passion ne durant le temps nécessaire pour rentre la fin de celle ci encore plus douloureuse.

L’amour peut alors s’enfuir, laissant sur le sol les fleurs séchées, les épines toujours plus piquantes et le cœur lourd de cet air du temps qui c’est chargé de ce qui ne deviendront que des souvenirs doux amer. Ndidi, chanteuse d’origine nigérienne sort d’une passion amoureuse, qui, pour notre plus grand plaisir, égoïste que nous sommes, a donné naissance à un cinquième album plein de charme et de moments fors, le bien nommé « Dark Swing »

A la fois jazzy, pop-folk blues, le tout enrobé avec des rythmiques qui évitent de tomber dans un pathos gênant, ce nouvel album de Ndidi est une belle surprise. « Dark Swing » est un disque en pleur qui ne rentre jamais dans une sinistrose qui ferait fuir le premier cœur en papier crépon.

Non Ndidi magnifie la tristesse, la nostalgie dans un disque qui nous donne de la force pour conjurer le sort qui peu parfois vouloir s’acharner sur nous. « Dark Swing » est le disque d’une voix de miel qui affirme sa force face à l’adversité, qui pourrait même en onze chansons nous rendre amoureux. Belle douceur.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.