> Critiques > Labelisés



Non ce disque n’est pas un hommage à la réplique soit disant culte de Michel Galabru dans le gros navet du cinéma français. Nnord est un projet ambient électro qui puiserait ses influences chez Tangerine Dream ou Sunn o))) (le N en double aussi, un hasard ?).

N’étant pas un spécialiste du drone ambient (on va quand même loin pour trouver des noms de tendance musicale) j’ai avec cette musique un rapport qui serait entre la connexion avec des images cinématographiques, celles d’un voyage interplanétaire, et la recherche quasi de méditation pas sans me rappeler le new age que l’obstétricienne nous faisait écouter pour les cours préparatoires à l’accouchement devant nous plonger dans le bonheur des cris de notre fille. Chez Nnord les tentatives de donner de rythme sont presque tuées dans l’œuf, les synthés, tels des gardes de Dark Vador refusant l’accès avec froideur. Ce qui aurait pu devenir hypnotique sombre (l’avarie est de première classe quand même) se voit être planant complètement en adéquation avec ce que nous nous faisons comme idée du cosmos.

Des grands plages (c’est de saison) qui nous plongent dans un état presque second, et loin, très loin des attentes moyennes de nos contemporains. C’est Nnord.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.