> Critiques > Labelisés



With or Without…avec et sans, oui, mais avec et sans quoi ? Quelle est l’idée derrière le titre du nouvel album de Future3, trio en provenance de Copenhague composé de Anders Remmer, Thomas Knak , and Jesper Skaaning ?

Une envie, celle d’ouvrir leurs horizons et leur univers jusqu’ici purement électroniques et instrumentaux aux voix auxquelles (ce sont des gens bien élevés) ils laissent le soin d’ouvrir le premier tiers du disque. Benoit Pioulard (auteur déjà chez Morr Music en ce début 2014 avec Orcas d’un des plus beaux disques de ce début d’année avec « Yearling » ) est le premier à s’avancer dans les contrées du trio danois avec « MMN » et « Revenant » premier sommet du disque, association parfaite de cette voix blanche et envoutante aux boucles ombragées, tendues, hypnotiques composées par le trio danois :

(…) Oh coming back, in coming back, we find the only thing we lacked

(…) All the false and all the fair and all the mists amid the air

Le charme se renforce encore avec le morceau « signature » ou Anja T. Lahrmann fait son apparition envoutante. L’ensemble monte encore d’un cran avec le sublime « Roller Coaster », au refrain électro pop sublimement mélancolique :

(…) I want to slide down breathtaking Roller Coasters,

want to feel it point towards a hope.

I want to be more than a sad shapeshifter,

settle for lower levels than this slippery slope.( …)

La voix sublime de Anja accompagne encore au loin telle le chant des sirènes sur « seen », morceau de transition vers la seconde partie du disque qui sera entièrement instrumental et déclinera une électronica dont la parfaite maîtrise se révèle à chaque écoute un peu plus (impeccables « Camphor » et « Trmbns ») et des panoramas atmosphériques, cinématiques, voir « aquatiques » : des morceaux comme « August » et peut-être plus encore « Return » n’auraient pas dépareillés sur la BO de le l’inusable « Vie Aquatique » de Wes Anderson et la merveilleuse plongée finale de Steve Zissou… Le disque se referme sur « Figure » long et magnifique morceau de près de 6mn qui nous abandonne dans une douce torpeur, en légère apesanteur…seuls ou accompagnés, Future3 nous embarque sans emphase mais avec un talent indéniable vers une merveille sensorielle des plus addictive.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.