> Critiques > Labelisés



Good trip ! Troisième album des toulousains Dona Confuse, « Beyond the Cosmos Cover » porte son intitulé à merveille : Vincent, Romain et Matteo confectionnent une électro épurée, limite minimaliste parfois, qui s’envole très haut perché dans le tribal et l’absorption de peyotl. Entre le vintage et le doux psychédélisme, entre l’explosion soudaine et les motifs répétitifs, ces quatre titres rêvent de stratosphères, de galaxies lointaines, de monolithes fluorescents. Et comme le disait l’astronaute Dave Bowman : « Mon dieu, c’est plein d’étoiles ». Sur le fascinant « Darken », la rythmique se durcit, le voyage menace de se transformer en messe noire (l’ombre du crépusculaire « The Hanging Garden » de Cure plane sur l’horizon) ; mais Dona Confuse, plutôt que de se laisser entraîner vers une cold-wave tourmentée, préfère accentuer l’aspect danse indienne, le rituel de la trance propre à la structure du morceau…. Lors de notre prochaine soirée sous champignons, c’est Dona Confuse que l’on exigera d’écouter.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.