> Critiques > Labelisés



Du haut des alpages pyrénéens les bergers doivent entendre l’écho des chansons de Fraser Anderson. Exilé qu’il était au pied des belles murailles de France, l’écossais a du respirer l’air et en imprégner sa musique qui elle s’est nourrie des compositeurs magnifiques d’une perfide Albion bien loin des considérations plus naturelles de nos pics du sud.

Songwriter émérite et mélodie précieux et soigneux, Fraser Anderson nous emmène dans un périple que nous imaginons aisément faire dans une carriole trainée par une mule à l’obstination tuant l’ensemble des chantres de l’abnégation.

« Little Glass Box » est certes un monolithe qui parfois laisse trop le paysage s’imposer comme l’unique source de nos pensées, mais il sait comme sur« Only a Boy » se débarrasser de ses brides pour une chanson appétissante, entrainant une convivialité nouvelle.

Une voix qui sait prendre des accents Drakiens sans jamais tomber dans la facilité fanatique, une guitare qui ne pourra pas être taxée de vouloir démontrer plutôt que de séduire et surtout un orgue Hammond qui souligne, voltige, part dans des mélopées étonnantes, chassant des doutes dans la possibilité de faire le voyage d’une traite. Les Pyrénées ont croisé un songwriter, et l’écho est arrivé jusque ici.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.