> Interviews



Boussole

La guitare est un instrument timide, très tentant jusqu’à sa totale absorption.

Avec la mélodie de Boussole, je voulais capturer l’intensité du moment, étirer l’inconscient, me sentir absorbée et désabusée jusqu’à l’arrivée du refrain, où je laisse la place à cette mélancolie joyeuse.

Wither

Il m’arrive de baser la composition sur une ligne de mots, parfois sur une mélodie, Wither c’est une mélodie avant tout. J’avais cette ligne de guitare qui revenait sans cesse, cette répétition. Je voulais être attentive aux signes, aux lignes, aux échos, à tout ce qui vibre. Je voulais qu’elle me guide, je voulais me laisser aller. Elle sonne un peu comme un funambule cette chanson, avec cette corde qui grésille et qui vacille C’est sûr qu’elle a déclenché quelque chose en moi de plus profond et de plus intense que je ne le pensais. Je prend aujourd’hui un grand plaisir à la jouer, moins à la chanter.. Sur le fil, toujours... Des échos bien sûr, de la reverse, comme pour aspirer ce qui pourrait être trop dur a révéler, des toms qui arrivent pour accentuer cette marche, à savoir ce qui se passe derrière moi. Tout est une question de fuite, de fantômes.



 chroniques


pas d'autres chroniques du même artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.