> Critiques > Labelisés



Je mets quiconque au défi de ne pas bouger son boule sur Francky Goes to Pointe-à-Pitre ! Dès les premières secondes je vois mon corps qui s’agite sans que je ne puisse rien y faire ! Ce disque fleure bon le soleil des îles (ils osent même balancer des gouzigouzis d’oiseaux) mais pas que. C’est un espèce d’ovni zouk-noise-post rock qui nous fait voyager d’un bord de plage ensoleillé à un squat clandestin où ça bouge méchamment les cervicales. Eye of the toucan en est l’illustration la plus flagrante.

Ça s’énerve, ça sautille, et puis ça se durcit, et puis ça repart, et ça s’élève. Ils jouent avec notre rythme cardiaque les bougres ! Un véritable ascenseur émotionnel. Ah ils sont forts ces Francky, vas-y Francky c’est bon ! (je ne pouvais pas ne pas la faire). On se croirait à un concert des From Monument to Masses qui auraient un peu forcé sur le café ou sur autre chose, mais on repart aussi sec à la plage faire la chenille tout en faisant un détour par une route déserte où des gars auraient fait des dérapages et auraient laissé des traces de pneus non identifiées (celle-là aussi je ne pouvais pas ne pas la faire). Et là Zouk Love débarque, on croit qu’on va avoir droit à un moment de répit, ce qui est le cas pendant environ deux minutes, on se retrouve au bord de l’eau (avec le sample qui va bien), un cocktail à la main.

On aurait pu être à Hollywood mais qu’est-ce qu’on est bien à Pointe-à-Pitre ! On sirote ce moment où le rythme redescend, on respire, et paf les revoilà à toute berzingue ! Ils sont barjos ! Mais qu’est-ce que c’est bien fait. Ces trois allumés habités par le soleil des Caraïbes officient également dans Pneu, Headcases et Mr. Protector. Cet album sorti sur A Tant Rêver du Roi (label palois) est à mettre entre toutes les mains, sur toutes les plages et dans tous les endroits louches !




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.