> Critiques > Labelisés



Bientôt un an depuis sa sortie, on revient toujours s’abreuver dans le premier album de Marc Desse. Il faut dire que « Nuit Noire » réussissait à concilier les états d’âme romantiques et la lucidité du guerrier toujours debout, le cuir new-yorkais et la belle clarté pop tendance Daho / Darc. Ce disque restera… Nouvel EP post-scriptum ? Cadeau en forme d’inédits ? Ni l’un ni l’autre : « Griffith Park EP » a pour objectif d’accompagner le clip illustrant la (toujours aussi) sublime « Chanson Pour Olive ». Outre ce dernier titre, on retrouve ici l’histoire de « Henri Et Elsa », une version élégiaque de « Oh Babe » (rebaptisé « Golden Gate Version »), deux remix électro assez classieux (mention au Tiergaten Remix de « Chanson Pour Olive », dans une veine… « Pop Satori »)… Et puis, tout de même, un véritable inédit : « Griffith Park », morceau sensuel bordé par un refrain qui prend aux tripes ; parure rock Da(rc)ho. En attendant la suite de l’œuvre…




 autres albums


 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.