> Critiques > Labelisés



Deux têtes pensantes de Chez Kito.Kat sont parties vivre à Bâton Rouge en Louisiane mais ce n’est pas pour autant que les productions s’arrêtent ! Avant leur départ ils m’avaient donné les dernières et voici que je me lance dans une rétrospective qui démarre par l’ep de Synthesis.

Il m’arrive souvent de chroniquer des disques aux univers dont je ne suis pas forcément très familier. Mais je prends facilement du plaisir quand la cohérence est là. Avec Synthesis, déjà de par leur nom, on sait vite où ils veulent nous mener. Et une fois qu’on l’a compris, c’est à nous de choisir si on veut se laisser embarquer. Pour ma part je fonce car Synthesis m’a séduit de plusieurs façons. D’abord ils m’ont rappelé certains côtés de

Terranova...Vous allez vous dire que je le ressort à chaque fois ce groupe, mais je ne peux pas vous dire à quel point ils sont une référence pour moi en matière d’électro. J’ai souvent laisser soin à Dog Bless You de parfaire mon éducation vu ses connaissances du sujet. Si aujourd’hui une bonne partie de ma "culture" électro vient du catalogue Chez Kito.Kat c’est principalement parce que je le tiens pour un des meilleurs en la matière.

L’autre aspect qui m’a séduit chez le groupe c’est qu’ils font avant tout d’excellentes chansons à l’esthétique électronique. Il y a une écriture pop, des refrains et mélodies qui accrochent, des ambiances qui reposent sur une solide musicalité. Et il y aussi des textes qui valent le détour. Leur trip pop m’a renvoyé aux meilleurs morceaux de Waldeck (le sublime "Children of the ghetto" par ex), à un pan entier d’un genre que la fin des 90’s avait méticuleusement ouvert. Synthesis perpétue la constellation avec des titres comme l’entêtant "Dear Dear" ou encore "Turn Around". Chaque titre adopte un rythme et une ambiance différente, témoignant du processus de composition. "The one" par exemple ouvre totalement le spectre et se sert de la voix comme d’une envolée cosmique. J’imagine qu’ils ont du écouter beaucoup de musique et écrire patiemment tant chaque détail est utile à l’ensemble.

Au final on peut s’amuser à interpréter leur nom comme synthèse à plusieurs niveaux :

d’abord comme un groupe qui convoque les époques et a probablement un respect égal pour Tangerine Dream, Tricky, DJ Krush, Massive Attack...

ensuite comme une piste sur leur façon de composer car jamais on n’aura le sentiment du trop. On ne se noie jamais sous les couches de son, tout y fait sens : c’est une synthèse par l’essentiel.

Avec Human, Synthesis nous propose l’entrevue de leur univers qu’on espère vite complété par un album !




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.