> Critiques > Labelisés



Une fois n’est pas coutume, je me lance au hasard, à l’aveugle, dans l’écoute d’un EP que je me suis engagé à chroniquer sans savoir de quoi il s’agissait. J’aime le risque. J’ai d’abord eu un coup de cœur impossible à expliquer pour le titre de cet EP - Sola Nocte - puis j’ai hésité en voyant la pochette. Je me suis dis : "ils ont piqué la police de No Format, c’est nul." Là je passe pour un idiot puisque, bien entendu, le label No Format est derrière ce disque. Et quand on sait les perles qu’il y a dans ce label, on ne se pose pas de question. On écoute.

Mélange de semples, d’instruments divers et de synthés. Rien d’extraordinaire me direz-vous, tout le monde fait ça. Tout le monde fait plein de trucs, mais ça ne veut pas dire que c’est bien fait, et Vendredi fait ça avec brio. Il se dégage de cet EP un quelque chose de profondément humain, sensuel. J’essaye de bannir l’adjectif "organique" de mon vocabulaire, mais il serait parfait pour décrire le son des quatre titres de Sola Nocte. C’est une musique presque tribale, envoutante, magique qui nous saisit dès le premier titre, Adonis, pour ne plus nous lâcher. Les compositions sont parfaitement maîtrisées et d’une élégance bluffante alors qu’il y a là de quoi se perdre facilement : on découvre progressivement des sons venus d’ailleurs, peut-être de la rue ou d’une jungle pas encore découverte, des notes qui finissent de brouiller les idées qu’on peut se faire sur leur travail. Ils sculptent une matière sonore qu’ils vont chercher je ne sais où, mélangent les sensations, les textures, les couleurs pour finalement livrer un disque parfaitement cohérent.

Ce très beau deuxième EP du duo Vendredi fait partie des magnifiques sorties électro de 2015, une vraie réussite !

https://soundcloud.com/vendredimusic/sets/sola-nocte-ep




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.