> Critiques > Labelisés



Décidément, le label Winter Alternative Records se spécialise dans une filiation musicale Edgar Froese. Après Nnord, c’est au tour de l’italien Manuele Frau de raviver l’ambient 70’s chère à Tangerine Dream  : basses en sourdine, claviers atmosphériques, brefs sursauts mélodiques (voire émotionnels), surnaturel de rigueur… Et on se laisse avoir ! D’abord car Manuele Frau ne cache absolument pas sa fixette sur l’ami Froese (« Blue » débarque, avec évidence, de la B.O.F du chef-d’œuvre Sorcerer), ensuite car les quatre architectures sonores de cet album ne fonctionnent qu’au juste dosage. Aucun écart teuton, un sens de la durée qui permet aux titres de pleinement déployer les sortilèges souhaités, un beau travail sensoriel qui oblige l’auditeur à stopper toute activité pour mieux apprécier les courbes subtiles proposées par ce minutieux compositeur… Bref : loin d’une ambient éthérée pour étudiants aux Beaux-Arts, Winter Alternative s’affirme aujourd’hui comme un parangon en matière d’électroniques opiacées.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.