> Critiques > Autoproduits



Groupe de post rock originaire de Milan, Arirang est un trio composé de Marco Mercuzio Peron, Francesco Mariani et Giacomo Carlone et de moi, ou de vous, enfin de celui qui voudra bien écouter ce EP, transformant le groupe en quatuor. Ce you n’est pas anodin dans la composition du groupe. Non pas que le EP soit le résultat d’une énième campagne de crowdfunding, mais avant tout car pour que Geisha EP fonctionne il faut la participation de l’auditeur, un auditeur débarrassé le temps de ces écoutes de ses références habituelles du post rock, Mogwai en tête, et le Come on die Young comme pierre de rosette. Entre réverbérations appuyées et amples et voix nous arrivant des brumes déchirées par des vaisseaux viking découvrant l’Italie, Arirang nous propose un post rock académique à peine écorne par des solos de guitare comme des pages de publicité au milieu d’un chef d’œuvre cinématographique, tentant par un raffinement musclé de se confronter à l’art complexe et codé du post rock.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.