> Critiques > Labelisés



Vous aviez adoré le premier album de Kaviar Spécial. Nous vous l’avions servi le temps d’un repas de Noël (cf chronique du premier album). Comme nous ne sommes pas avares, et que eux encore moins, voici une nouvelle louche, en l’occurrence avec un deuxième album qui atomise tout sur son passage, le tout avec la banane, la frite (nous sommes tous belges même quand nous arrivons de Rennes) accommodés avec des épices gagnantes de toutes les batailles, même contre les meilleurs antihistaminiques, et c’est très bien ainsi. Avec ce #2 le mouvement est plus utile que la respiration, car vous pourrez survivre à ce disque avec lequel vous serez à bout de souffle sans la moindre absorption d’air, par contre la mort (de honte) sera votre destin si vous vous refusez aux moindres jeux de jambes, au saut dans le vide (n’exagérons rien, tout est sous contrôle).

En revanche une fois entré en communion avec le rock garage du quatuor (« I Wouldn’t Touch You With a Stick » est un adoubement aux allures de couronnement), le plaisir sera décuplé (comment ne pas lâcher prise en écoutant « Sleep Thoughts » véritable dopamine sur-vitaminée et jouissive), grignotant (je veux dire s’empiffrant) dans des plats complets de psychédélisme aux teintes extrêmes), s’adonnant à un surf débraillé ("Mad" porte à merveille son titre) dans le noir complet, avec comme seul et unique point de ralliement un ban de poissons lumineux.

Magnifiquement illustré par Elzo Durt ce deuxième album déconcerte d’autant de maturité dans la décontraction, prouvant que l’hédonisme n’est pas une science approximative, et que quand elle est entre les mains de joyeux alchimistes comme ceux de Kaviar Spécial, elle devient un mode de vie à propager pendant qu’il est encore temps. Car si la Kaviar, celui avec un C n’a jamais rien fait pour le lien social, Kaviar Spécial lui fait pour que nous nous soudions tous autour de ces chansons qui sont des feux de joie qui ne consument rien, sauf la sinistrose. A prendre par louches entières et de façon urgente. Merci pour tout.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.