> Critiques > Labelisés



En voyant le visage de Jeremy Kapone sur le cd, ma première réflexion aura été, « il a une gueule pour le cinéma ». Je ne croyais pas si bien dire, le jeune homme (à 26 ans nous sommes encore un jeune homme) s’est en effet fait connaître via un film, « LOL » avec Sophie « la boum » Marceau, film que votre serviteur a cru bon ne pas visionner. Déjà entendu via un EP au sein de Kaponz & Spinoza, Jérémy a multiplié les aventures, graphiques, exploratrices, prenant le temps de gorger son imaginaire pour écrire des chansons sur la volonté de ne jamais renoncer.

Pour ce premier EP, le souffle est évident, l’envie plus que palpable, et les écueils des références affrontés de façon presque suicidaire, si on prend le premier titre, le bien nommé "Intro", ou encore sur "Aquarium (Tuba-Tuba)" qui est presque à prendre comme un travail d’imitateur, en l’occurrence celui de se mettre dans la peau du Bashung de Fantaisie Militaire. Imprégné qu’il est de cette culture allant de Bashung à Gainsbourg en passant par Jad Wio sur le très beau « à ce Moment-Même », Jeremy Kapone arrive à nous séduire, nous faire rentrer dans ses chansons qui parlent de nous (l’excellent "au bout du fil") grâce à des constructions mélodiques et des arrangements qui savent taper à l’oreille pour entrer et ne plus jamais en sortir, jouant avec les mots de façon étonnante.

Un 6 titres prometteur, tout sauf LOL, dont nous souhaitons entendre la suite ASAP.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.