> Critiques > Autoproduits



C’est de Lorraine que nous arrive le groupe Flood, mais aussi du passé, des années 90 quand les collèges radios avaient la chance de piocher dans des albums jubilatoires, décomplexés, une période musicale hirsute et mal peignée qui en s’affranchissant des majors pouvaient faire un beau doigt le jour où celles-ci les accueillaient.

Plus de 20 ans après, la musique a évolué, enfin sa distribution, ses modes de consommation, mais ce qui reste c’est le plaisir de reprendre deux trois bonnes chansons en sachant parfaitement que celles-ci ne s’imprimeront pas dans la durée dans nos têtes. « Strangers With Memories » c’est cela, un disque sans nostalgie véritable, sauf celle de vous faire remuer la tête en chantant les refrains, comme un plaisir puéril, mais vivifiant. Comme un clin d’œil a ce voyage dans le temps, le disque s’ouvre sur des craquements, sur des sons d’antan, jouant avec notre mémoire qui aime se faire rafraichir. Prenons ce disque de Flood comme cela, un EP rafraichissant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.