> Critiques > Labelisés



Jusque là Dominique A était pour bon nombre de gens une voix aux échappées maîtrisées, le parfait point de convergence de la chanson française et de la pop rock. Avec la sortie de son dernier disque, Dominique a essayé (gardons notre jugement pour l’avenir) de sortir des rails bien définis par les étalons du passé. Dominique est pour la génération actuelle cet étalon du passé, un étalon donc sans relief physique, sans corps. La chose est réparé ici avec ce dvd. Certes c’est une lapalissade mais chacun imprime l’image avec ses moyens, et Dominique lui en a d’enorme. Un corps grand, une stature proche du légionnaire et des bras…..les bras les plus expressifs depuis ceux de ian Curtis. Dans ce théâtres des bouffes du nord la lumière servira de trait à ces énigmatiques mouvements, donnant à l’ombre une existence propre, nous plongeant sur certains morceaux dans un univers plus proche de murnau que d’emmanuel poirier. Seul avec ses pédales d’effets (le coté performance technique passe même inaperçu face au climat et à l’image) Dominique passe sa discographie avec le même tranchant, s’accordant des échappés plus consistantes en décorations via Oslo telescopic. C’est donc un homme seul au milieu d’ombres qui nous accueillent nous offrant même des inédits comme d’autre rechigne à vous donner un album, un homme seul et des ombres, un homme seul et l’écho. S’il devait en rester qu’un ce sera celui-là. Magistral.

Labels