> Spéciales



Quand un label fête ses quinze ans, nous applaudissons, nous sortons les disques en regardant le chemin parcouru. Quand c’est We Are Unique Records fête ses quinze ans, nous sortons les disques, déployons les tréteaux pour dresser une grande table et festoyons en parlant de cette belle histoire pas comme les autres. ADA profite donc de la sortie d’une compilation (“Fuck da Hype ! - 2001-2016 - The Best Of” disponible sur bandcamp) pour lui donner les clés de notre webzine, Gerald Guibaud en maitre des lieux nous parle de ses poulains, l’occasion également de dresser un bilan du label, des envies, des craintes, des désirs, des colères…….Troisième épisode : Michael Wookey

Gerald Guibaud : Michael, c’est une sortie typique du label. Je m’explique : c’est presque toujours par le biais des artistes du label ou connaissances que l’on a découvert et signé de nouveaux artistes. Pour Michael, c’est par le biais de Pierre Alain, clarinettiste des Hiddentracks, qu’on l’a découvert. Et c’est par lui que les Hiddentracks se sont retrouvés à jouer sur son disque. Quand on l’a entendu, c’était tellement en phase avec notre univers et nos sorties, qu’on ne pouvait que le sortir. Ok on a un peu dévié de notre manifeste du départ à savoir sortir uniquement des premières œuvres d’artistes français mais comme pour notre chère belge Half Asleep, il est francophone et a sorti tous ces albums sur des labels français. De plus il vit en France et donc on ne pouvait que l’adopter ☺. En plus le fait de travailler en collaboration avec deux autres structures (Monster K7 qui avait donc sorti ses premiers albums, et What a mess ! qui l’aidait beaucoup pour les tournées) ça a permis de faire du très bon boulot. L’album a eu un très bel écho dans la presse, auprès des radios, et c’est mérité ! La musique Michael est très mélodieuse, très accessible et en même temps très personnelle et ses arrangements la font sortir des sentiers battus. Il mériterait vraiment de toucher le grand public un jour. Et c’est fou comme sa musique et sa présence magnétique sur scène (un véritable showman plein d’humour tout en finesse) touche tous les gens, notamment les enfants ! Mon fils n’avait même pas trois ans quand on a sorti l’album qu’il l’adorait déjà et voulait tout le temps écouter l’album !!! Michael participe notamment à un projet d’album de comptines avec un autre artiste français et le peu que j’en ai entendu c’est très beau et très touchant. Michael est un artiste très productif, il ne s’arrête jamais, il tourne tout le temps, et là il va sortir la BO d’un film à l’automne, on a prévu de sortir un nouvel EP d’inédits avant la sortie de son nouvel album pour 2017. Ce que je lui souhaite, c’est qu’il arrive avec tous ces nouveaux projets à toucher encore plus de monde, car il fait vraiment pour moi une musique universelle.