> Actualité


  • 1er janvier 2017 /
    FLK
    “Mon bilan de 2016”

    rédigé par FLK



Sans ordre particulier, et délaissant un certain nombre d’albums également très bons, voici ma sélection forcément subjective et assumée. J’espère que certain·e·s y trouveront matière à découvrir, puisque c’est avant tout le but de cette liste commentée.

Suuns - Hold/Still

Sans doute l’album que j’ai le plus écouté cette année. Pas forcément facile d’accès, notamment par l’aridité ou la déstructuration de certaines compositions, mais l’adage "less is more" est ici une évidence, le groupe qui ne choisit pas entre électro et rock pose des ambiances imparables.

Daughter - Not to disappear

Dans la catégorie des groupes pop à voix féminine, il y a légion. Pourtant, quand un ami m’a envoyé le lien d’une session KEXP pour le 1er album, j’ai tout de suite accroché. La dream pop dépressive (les textes ne sont pas gais…) de ce 2e album me fait craquer à chaque écoute.

Jesu/Sun Kil Moon – s/t

Mark Kozelek continue d’écrire comme il respire, de raconter ses histoires aux gammes variées, en compagnie cette fois de Justin Broadrick (Jesu / Godflesh) dont les ambiances souvent oppressantes fonctionnent à merveille avec la voix protéiforme de Mark.

Kristin Hersh - Wyatt at the coyote palace

Kristin Hersh poursuit son chemin, aidée en cela par les Strange Angels ("This music is 100 % listener-powered", peut-on lire sur son site), et sort un double album sous forme de livre, avec les textes & des histoires. Album passionnant dont on mettra du temps à absorber tous les contours.

Troy von Balthazar - Knights of Something

Le retour de Troy après plus de 3 ans d’absence : un album entièrement réalisé lui-même, d’une bouleversante honnêteté, TvB agrémente sa pop lo-fi (mais pas minimaliste) de mélodies toujours imparables. Un classique.

Michel Cloup Duo - Ici et là-bas

La surprise (et la claque) de l’année, un peu. Ce 3e album à la fois très personnel et social/politique, traitant notamment de la question des origines, est une vraie réussite, les textes sont percutants, l’arrivée d’un nouveau batteur apportant une belle dynamique aux morceaux.

Deerhoof - The magic

J’étais jusque là passé relativement à côté de Deerhoof, ça n’était sans doute pas le moment. The Magic rejoint les albums que j’ai le plus écoutés cette année. Il n’est pas forcément meilleur que les précédents, mais il y a ce mélange de décontraction, de maitrise, de dérision, le tout dans des compositions bien amenées, qui sur la longueur donne une sacré patate !

Françoiz Breut - Zoo

Des mélodies imparables aux arrangements magnifiques, de la belle production signée Adrian Utley aux textes qui nous emmènent (littéralement) au paradis ou aux plus hauts sommets, cet album est grand ! Le meilleur de Françoiz ? Possible.

Piers Faccini - I dreamed an island

Comme une ode à un monde sans frontière, cet album réunit encore plus que d’habitude des ambiances orientales, italiennes… chantés dans de nombreuses langues, abordant les questions sensibles autour des migrations, des murs aux frontières… ces morceaux sont malgré tout d’une apaisante beauté.

Nels Cline - Lovers

Depuis cet album – disque de chevet – de Scarnella (duo avec Carla Bozulich), je suis ce que fait Nels Cline, guitariste touche-à-tout au jeu inimitable. Cet album solo composé de reprises et de compositions est aussi varié et riche que son auteur est versatile. Avec tout de même une dominante jazz affirmée. Très classe.

Sophia - As we make our way

Robin Proper-Sheppard revient nous raconter avec sa sensibilité à fleur de peau ses fêlures, ses déboires divers, et nous tels des voyeurs, prenons plaisir à se délecter de sa musique aride ou chatoyante, douce ou crue. Essentiel, comme toujours.

Zëro - San Francisco

Devenu trio, le groupe se réinvente et délivre une musique faite de changements, d’ambiances radicalement différentes tout en étant complètement homogènes. Sans doute leur meilleur disque à ce jour.

Pascal Bouaziz - Haikus

Après l’imparable album de Bruit Noir l’année passée, l’inépuisable Pascal Bouaziz revient à un format plus classique, parfois proche d’un Neil Young pour des chansons souvent courtes, aux textes de quelques lignes, mais toujours ciselés.

Radiohead - A moon shaped pool

Raillés par certains, encensés par d’autres, cet album m’a réconcilié avec le groupe que j’avais un peu perdu de vue depuis quelques temps (et un ou 2 albums peu intéressants, il faut le dire). Production dense et fouillée, des cordes, des sons, des voix, une matière toujours en mouvement, cet album s’apprécie sur la durée.

Tue-Loup - Ramo

Le nom, je le connaissais depuis longtemps. Ce que j’en avais écouté à l’époque ne m’avait pas accroché. Il aura suffit de les voir en concert pour changer radicalement d’avis : des compositions et des textes ouvragés, du miel pour les oreilles. Un groupe à (re)découvrir.

Renaud-Gabriel Pion - New York Sketches

Rencontré à l’occasion d’un concert de Tue-Loup (encore), il fait partie des musiciens repérés (et aimés) depuis longtemps, notamment aux côtés du regretté Hector Zazou. Ici, seul maître à bord, il nous promène à la découverte de New York via des ambiances sonores, des compositions où interviennent notamment Arto Lindsay, Iva Bittova, Ryuichi Sakamoto… très beau disque de jazz sans œillères.

Nocturnal Habits - New Skin For Old Children

Après le post-hardcore, voici le post-Unwound : Justin Trosper convie notamment Sara Lund, batteuse de ce groupe culte (pour les sachants, et tant pis pour les autres), Dale Crover (Melvins), Sherry Fraser & Scott Seckington (Two Ton Boa) et reprend presque là où Unwound s’était arrêté : moins de rage, plus de mélodies, ce jeu de guitare reconnaissable entre mille, une production léchée. Un régal.

Auraient aussi pu faire partie de mon panthéon annuel : Eskimo, Papier Tigre, PJ Harvey, Matt Elliott, Wovenhand, Stranded Horse, Don Nino, Bob Mould, Gablé, Emma Ruth Rundle, Jambinai

Ce bilan 2016 ne serait pas complet sans un petit retour en arrière sur les concerts les plus chouettes auxquels j’ai assisté. Toujours sans classement, voici ma sélection :

Suuns @ Marché Gare - Lyon

Metz / Shellac / Unsane / Protomartyr / Algiers @ Tinals - Nîmes

TvB @ 109 - Montluçon

O / La Colonie de Vacances / No Land / Michel Cloup / Filiamotsa @ Rockomotives - Vendôme

Blacklisters @ Tanneries 2 - Dijon

Peter Kernel @ Sonic - Lyon





 en concert


 chroniques


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.