> Critiques > Labelisés



Essayer de récolter des fruits sur des terrains maintes fois labourés, et encore très récemment avec plus que du talent par les Black Keys par exemple est une expérience écologiquement douteuse, le sol perdant de ses nutriments, de ce qui faisait sa source d’approvisionnement première. Theo Lawrence, jeune franco-canadien et nouveau venu sur cette production soul et fusionnelle a probablement loué une terre sans prendre soin de tester celle-ci. Il en sort de sa première production, un produit certes de qualité, mais à la saveur commune, des chansons aux semences industrielles. Un disque pour se dire que rien n’est perdu, mais aussi pour ne pas croire à un avenir emballant. A suivre




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.