> Critiques > Autoproduits


  • 9 avril 2018 /
    Ronan K
    “From Grey” (Site)

    rédigé par gdo
    1 vote
      (10/10 - 1 vote) notez cet album


Pourquoi continuer à faire la musique folk alors que tout semble avoir été fait, que le sanctuaire semble édifié et que les incunables sont sanctuarisés, ne laissant pas de place à un possible nouveau chapitre. Pourquoi faire de la musique folk en France sans donner à l’ironie une nouvelle carte dans un de ses jeux des 7 familles du ridicule et la chanson française. Ronan K n’en a eu cure, s’appropriant cette musique, laissant la langue de Christine Angot (Christine je t’aime) au profit de celle de Dylan et jouant des coudes pour reprendre les écrits tel un David Eugene Edwards, sans le charisme.

Grâce à la force des interprétations habituées, il arrive à faire passer certaines faiblesses de l’écriture, certaine facilité, s’inscrivant dans une forme de tradition du folk où l’histoire et la communion avec laquelle l’interprète sera suivi l’emportent sur la musique, elle étant le substrat inaltérable. C’est donc un disque physique qui fait du bien aux âmes, un disque qui se partage, perdant de son sel le temps des écoutes solitaires. Tout cela est déjà beaucoup pour un seul disque, que nous vous conseillons de partager autour d’une bière noire, avec des amis à la peau burinée par le temps et les affres.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.