> Interviews



Que représentent les Breeders pour vous ?

Beh en tant que vieux, je vais répondre mon adolescence. Je me rappelle encore de la fois où j’ai acheté Las Splash, où j’ai ouvert pour la première fois le disque avec le livret à la charte 4AD reconnaissable entre toutes. Mais surtout, les Breeders, pour moi, c’est la voix de Kim Deal. Si je devais résumer mon attachement au rock de cette époque, et presque au rock en général, ce serait certainement à sa voix. Et puis l’époque des Breeders, c’est les 90’s, où énormément de groupes bien indés et authentiques passaient à tour de bras dans les radios et étaient signés par les majors. Merci Nirvana pour tout cela. Il n’y a peut être pas eu que du bon, mais en tout cas, ca a sauvé ma vision de la musique et du monde !

Pourquoi avoir participé à ce projet ?

Justement parce que ce groupe symbolise ce qui a changé ma vie musicalement parlant, avec Nirvana. Je leur doit beaucoup et je n’ai pas eu une seconde d’hésitation lorsque vous avez fait appel aux groupes pour le tribute !

Si vous deviez retenir une chanson des Breeders ?

Hmm. Les albums sont remplis de perles… mais je dirai OFF YOU, qui se trouve sur Title TK. Sur ce morceau, hyper sobre, Kim est au sommet de son art, dans sa manière de nous déchirer avec son timbre de voix. C’est simple et pourtant tout est là.

Les Breeders en un mot ?

Girls. Ou devrait je dire Grrrls, tant les Breeders ont été associés (à tort ou à raison) au mouvement des Riot Grrrls. N’empêche, un vrai groupe de rock avec les amplis qui hurlent mené par des filles… Y’ a pas à dire, ca fout des claques ! Et ca fait du bien dans ce milieu hyper quequette.

Un album des Breeders ?

Title TK encore une fois. Même si mon line up préféré reste celui de Last Splash, Title TK est pour moi un sommet en termes de compo. Tout est parfait sur ce disque, moins claquant, plus sobre que Last Splash. La maitrise absolue.

L’héritier sur la scène actuelle ?

J’ai longtemps cherché… Peut être Scoutt Niblett. Aurait-elle fait la même musique s’il n’y avait pas eu les Breeders avant… Mystère. Mais dans son approche mélant folk et rock, dans ses compos sobres et écorchées et un peu dans sa voix, oui, je pense qu’elle peut être une héritière des Breeders.

McNoodles vient de sortir un EP 5 titres, en vinyle 12 pouces et téléchargement. Il s’intitule PLAYGROUND, et nous sommes actuellement en train d’essayer de le défendre sur scène le pus possible. Vous pouvez l’écouter sur http://mcnoodles.bandcamp.com

McNoodles reprend "No Aloha"



 chroniques


pas d'autres chroniques du même artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.