> Interviews


  • 29 octobre 2022 /
    At Bay
    questionnaire Deusesque

    réalisée par gdo

Que représente dEUS pour vous ?

Sarah : Je les ai découverts avec cet album et ça a été le coup de foudre immédiat, j’ai adoré leur langage, la tension, le grain de folie, la nostalgie, le côté râpeux... Je les ai vus deux fois en concert, une fois au festival de Benicassim et l’autre au Bataclan, de super concerts, plein d’énergie et de générosité, de beaux moments de scène.

Daniel : La première fois que j’en ai entendu parler c’était par un article dans une sorte de journal du lycée à l’époque de The Ideal Crash. J’avais trouvé ça cool qu’il y ait une rubrique chronique de disque la dedans. Plusieurs souvenirs de concert dont au regretté Pully For Noise Festival pour les suisses-romands qui lisent.

Pourquoi avoir participé à ce projet ?

Sarah : Cet album a bercé mon année d’étudiante Erasmus en Angleterre, toutes les chansons m’évoquent des souvenirs, des odeurs, des images. Pouvoir en faire une relecture, 20 ans après, convoquer tout ça en le confrontant à aujourd’hui me tenait vraiment à cœur.

Daniel : J’aime beaucoup ce groupe et particulièrement cet album. Roses en fin de set, noir, 2 secondes, lumière, plus personne sur scène et limite les premiers amplis dans leur flight. Gros souvenir de concert et des dizaines d’écoutes avec des potes d’anciens groupes.

Si vous deviez retenir une chanson de dEUS :

Sarah : Roses, écoutée en boucle à la sortie de l’album, toute en nervosité, comme j’aime.

Daniel : Maintenant qu’on l’a jouée 200 fois ce sera Wake Me Up Before I Sleep.

dEUS en un mot : brut

Un album de dEUS : In a bar, under the sea, of course !!

L’héritier sur la scène actuelle :

Daniel : Esthétiquement parlant, il y a tellement à boire et à manger, en particulier dans leurs débuts, que ça couvre plusieurs rayons de bacs. Architecturalement parlant, tout groupe qui fonctionne sur un songwriting voix guitare très personnel à nu et qu’il habille ensuite par des choix méticuleux dans une garde-robe très vaste élaborée avec beaucoup de chinage allant du slip en laine au costume 5 pièces en soie et un peu de classiques.

Votre actu :

On a un 2e EP en préparation, déjà écrit et aussi réarrangé en acoustique comme le premier et on se réorganise pour créer ensemble en vivant dans deux pays différents, un sacré challenge !

Pour nous suivre, écouter notre 1er EP et sa relecture acoustique, c’est par ici : www.atbay.fr

Photo de Frédéric Lamarque



 chroniques


pas d'autres chroniques du même artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.