> Critiques > Labelisés


  • 12 janvier 2008 /
    V/A
    “Songs To Break God’s Heart Vol. 1”

      notez cet album


Songs To Break God’s Heart Vol. 1 ou la mondialisation selon Jesús Llorente, l’homme derrière le toujours impeccable label madrilène Acuarela. Pas l’effacement de l’État-Nation et le mépris du salarié non qualifié, non. Plutôt le marché commun de la classe musicale et de l’enthousiasme dans la recherche de cette dernière. Une quête dont fait état cette compilation de dix-neuf titres qui invite acteurs du label ou sympathisants de la cause à présenter morceaux jamais pressés ou enregistrés pour l’occasion. De The Zephyrs et leur mix exclusif et adamantin de " A Friend ", à l’inédit cotonneux " They Don’t Know " de Tara Jane O’Neil & Miggy, de la relecture torturée de " Brian The Vampire " (Xiu-Xiu) à la reprise d’" Hiroshima Mon Amour " par les indispensables P:Ano, cette somme généreuse qui vole son titre à Hefner livre en près de soixante-quinze minutes sa vision de l’excellence folk, pop inventive, electro pas nette et plus encore, telle qu’incarnée par Darren Hayman, Aroah, The Strugglers, This Song Is A Mess But So Am I, Refree, 12Twelve …et qui agite l’univers transfrontalier de la musique pas comme les autres. Un exercice d’autant plus notable qu’il est peu commun de la part de la structure espagnole.

Acuarela




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.