> Interviews > Ma Compilation ADA


  • 12 mars 2019 /
    Off Models
    Ma Compilation ADA

    réalisée par gdo

J’ai grandi à Romans-sur-Isère, dans la Drôme, puis j’ai habité une dizaine d’années à Valence. Beaucoup de morceaux/groupes ont été découverts au cours de cette période-là, au commencement des compils Ada, entre 2002 et 2012. Je raconte ici ce qu’ils m’évoquent.

1) Exsonvaldes - The Trees (Ada Vol.1)

Exsonvaldes me ramène à l’époque du label parisien Noise Digger qui avait sorti leur album "Time We Spent Together". Ce même label avait également sorti l’album post-rock des drômois de « Dont Look Back" et plus tard, le projet solo du guitariste H-Burns pour lequel mon ami de toujours Damien avait signé la pochette de l’album "Songs from the electric sky" (première édition). C’était en 2004 à Romans-sur-Isère, nous étions jeunes et larges d’épaules.

2) Cyann & Ben - Dance With The Devil (Ada Vol.2)

Souvenir d’un concert d’eux que j’avais contribué à organiser, dans un bar de Valence appelé l’Oasis Rock Café et où l’on a fait venir un paquet de groupes sur cette période (2005). Julie Doiron, Drugs Karaoké, Shannon Wright, Made Out Of Babies et Magnolia Electric Co. entre autres. L’album de Smog "A River Ain’t Too Much To Love" venait de sortir, et il fait depuis partie de la liste de mes meilleurs albums de tous les temps !

3) Les Frères Nubuck - JT Leroy (Ada Vol.3)

Groupe de Valence également à l’origine d’un excellent label : "Sorry But Home" qui a sorti quelques pépites. Ça allait du garage sauvage et primitif du duo "Crooner Mic Action" à la folk brumeuse de "Brother Roger", je devais avoir une vingtaine d’années et j’avais l’impression que ma ville était au bord de l’explosion ! Depuis Les Frères Nubuck sont devenus Gontard et Chevalrex, deux excellents groupes.

4) Superflu - J’ai encore ta fièvre (Ada Vol.13)

J’ai découvert Superflu au lycée quand leur morceau "25 ans" était pas mal diffusé en samplers dans la presse musicale du moment (avec France Cartigny, autre superbe également). J’avais foncé acheter l’album « Et puis après on verra bien" à la Fnac de Valence avec ma petite amie. Depuis, cet album m’a accompagné toute ma vie, à différents moments. Cette fausse mélancolie qu’on entend dans la voix et la subtilité des arrangements me charmeront toujours. C’est un groupe beaucoup trop méconnu !

5) Uzi And Ari - Asleep In Armor (Ada Vol.11)

C’est avec l’album "It is freezing out" que j’ai découvert ce groupe. Je crois d’ailleurs que c’est avec celui-ci qu’ils se sont fait connaître et je n’ai d’ailleurs jamais poussé plus loin. Mais en 2006 c’était le genre de groupe coincé entre l’éléctro minimaliste/bidouillage sur des compos indie rock et ça m’avait vachement séduit. Un peu comme Syd Matters. Leur morceau "Mountain:Molehill" est un bijou du genre.

6) Syd Matters - Hi Lites (Ada Vol.20)

Le groupe français a avoir eu brièvement du succès dans l’indie/folk-rock en France, il me semble qu’ils ont même eu un prix au Victoires de la Musique pour une BO. J’aime énormément leur album "Ghost Days" sorti en 2008, je l’avais acheté lors de leur passage la même année au Mistral Palace de Valence. Depuis j’ai seulement suivi ce que fait Olivier Marguerit dans "O". J’y retrouve l’efficacité des arrangements que l’on percevait chez Syd Matters, des mélodies très efficaces qui restent des heures en tête.

7) Facteurs Chevaux - If le grand If (Ada Vol. 30)

Groupe assez obscur pour ma part que j’ai découvert très récemment dans le podcast "La pierre du bonheur" diffusé sur Radio Méga à Valence. Double surprise quand j’ai compris que Sammy Decoster joue (jouait ?) dedans. C’est un excellent chanteur/guitariste, ses arpèges et sa voix "christique" me rappelle le meilleur de Josh T. Pearson. J’ai vu Sammy en live à l’Épicerie Moderne de Lyon pour son dernier album, il était accompagné d’un bassiste et d’un batteur de folie. A découvrir absolument !

8) Blackthread - Life Of Brian (Ada Vol.31)

J’ai connu Blackthread par son projet précédent "One Second Riot", un excellent duo noise basse/batterie comme il était de mise à cette époque (entre 2004-2006). Le batteur, Arnaud, jouait dans ISP, un groupe de hardcore punk de Romans-sur-Isère qui a eu aussi ses heures de gloire. Dans ce projet-là on est sur une musique minimaliste tournée sur des boucles évolutives en looper. C’était assez original à l’époque, un peu comme si l’on ajouté du chant aux morceaux ambient de Autechre et/ou Squarepusher. Pierre, qui est à l’origine du projet, travaille également au Sonic à Lyon où je le croise souvent et il semblerait qu’il y ait une suite imminente !

9) Candelabre - Carrion Season (Ada Vol.46)

Belle découverte live à Toulouse, nous avons partagé l’affiche avec eux avec mon groupe Off Models cette année. On est clairement dans la cold wave du moment mais avec une certaine audace de faire traîner les riffs et les morceaux jusqu’à les rendre assez hypnotiques. Le chant occupe chaque espace, il est à la fois rythmé et lancinant ce qui confirme la solidité de leurs compos, c’était un chouette souvenir !

10) Dark Dark Dark - Benefit Of The Doubt (Ada Vol.14)

J’adore le chant et les arrangements de ce groupe, j’y trouve un coté solennel et mélancolique qui me parle beaucoup. Leur morceau « Daydreaming" est pour moi un des meilleurs morceaux jamais écrits.



 chroniques


pas d'autres chroniques du même artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.