> Critiques > Labelisés



Le bougre en est déjà à son cinquième album en quatre ans. Ce bougre c’est Didac Lagarriga, la carte mère d’un caddie renversé dans l’herbe. Espagnol, sa musique ne ressemble en rien à ce qu’on a pu entendre de l’Espagne indépendante. On est loin ici des productions acuarela, même si finalement le but est vraisemblablement identique : sortir des sentiers battus. Like a packed cupboard but quite est un disque doux, apaisant, fait de comptines électroniques. Aphex Twin jouait par moments avec l’univers des jouets, Didac joue lui avec les percussions, pour faire quelque chose de simple mais de très sensible. Loin d’être dansant ce disque propose plutôt une esthétique autant visuelle que sonore. La pochette ressemblerait presque à une œuvre contemporaine, et la musique semble étudiée dans le moindre détail pour que l’auditeur ne rate pas une miette, ni un petit xylophone pourtant bien caché dans le fond. Finalement sa musique s’écoute sans faim, et ce coté un petit peu bricoleur joute une touche très agréable au disque. C’est quand fou ce qu’on peut faire avec un ordinateur. En vous remerciant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.