> Critiques > Labelisés



Attention album concept. Jérôme Minière s’est cette fois grimé en Herri Kopter, apôtre de l’ultra-libéralisme et du capitalisme à outrance. Issu de l’écurie Lithium, à la grande époque de Dominique A et Diabologum, Jérôme Minière s’est expatrié au Québec après quelques albums et a depuis notamment collaboré avec Françoiz Breut ou David Sanson de That summer, avant de se déguiser en J2M maléfique, sûr de lui et de ses produits en vente à message subliminal (le très Lali Puna " If you don’t buy, you die "). L’allégorie de l’économie de marché est filée tout au long de l’album, via des clins d’œil à peine voilés à Dutronc (" Mon truc à Moi ") ou à un son relativement proche sur le fond et la forme au dernier effort pseudo engagé de No one is innocent. Lhasa est invitée à livrer un spoken word touchant sur fond de guitares vintage dans " Un magasin qui n’existe pas ". Si le propos se rapproche des élucubrations post-modernes d’un " OK computer ", la toile musicale est tissée par des mélodies mi chantées, mi-parlées dans la veine des premiers albums lo-fi de Dominique A qui auraient été produit par Nigel Godrich, bien clean, un peu inoffensif. Une musique électronique un peu froide aux sonorités cold wave et liquides, entrecoupées d’incursions un peu plus…méditerranéennes (" Italien sous hypnose "). Les paroles revendicatives, jamais très loin du Bertrand Cantat à l’énervement contenu des grands jours, mais au final désenchantées, ont tendance à faire sourire (" Il y a certains jours, on ne sait plus du tout pourquoi on existe, on se sait inutile, c’est pourquoi on achète quelque chose un objet qui nous reflète. "), on se sent un peu visé, au bord de l’achat compulsif ; à d’autres moments on se retrouve franchement déprimé à la vue de cette société au bord de l’apoplexie commerciale. Mais si vous achetez cet album, attention ! Vous aurez été vous-même victimes du système. A méditer...




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.