> Critiques > Labellisés


  • 11 janvier 2008 /
    Shunatao
    “tribute to shunatao” (Amanita)

    rédigé par gdo
    1 vote
      (10/10 - 1 vote) notez cet album


Il fallait le faire, s’auto reprendre, faire des travaux anciens un nouveau terrain de jeux compilateur. Connu chez nous via le goûteux Spartacus, Shunatao revient ici nous relire ses frasques et accouche de bien plus qu’une compilation, d’un véritable album aux perles inestimables (spring cleaning), ne détournant jamais les morceaux, les emmenant juste là où elles n’ont jamais été. Entre un Nick Cave plus vampire frileux que comtes Dracula et un deus sans envie de bleus sur le corps, Shunatao cristallise les moments de charme de nos vies en une chanson tenant sur un fil effilé. Tout y passe, rien ne reste à l’entrée de même un squelette de reggae (wall street lament) aux allures de ronde de nuit éthylique à kingstom ou de furia avec les Pogues à Dublin (the bill (alternate take)). Avant de partir en vacances vient le terrible dilemme pour un fou de musique de choisir les disques à prendre sans faire toucher la route par le bas de caisse de la voiture. Cette année ce Shunatao prendra à coup sur la route des vacances. Jubilatoire et beau.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.