> Critiques > Labelisés



Le hasard est ce petit quelque chose de magique qui permet les rencontres et/ou les découvertes...

C’est le cas ici avec Jull que j’ai découvert lors d’une écoute dans le cadre des votes préparatoires pour la prochaine compilation ADA à venir. C’est par le titre " Bleu" que j’ai découvert la musique de Jull.

"Donne moi ta main sous le charme" chante Julien Brotel dans ce titre qui rappelle le Dominique A de "Si Je connais Harry" et "Le Gros Boris" par exemple. Ce Dominique A que l’on retrouve un peu partout avec son influence écrasante sur la scène de par chez nous aujourd’hui.

Alors,certes par rapport à l’album précédent, "De la neige et des océans", peut-être plus original, moins référencé mais qui n’évitait pas toujours le piège d’une monochromie un peu répétitive...

Ici, Jull fait le choix de plus de spontaneité dans des territoires plus balisés avec comme points de repères "La mémoire neuve".

Ce qu’il perd en singularité,il le gagne en émotions et en frissons. Tout le talent de Jull est en effet de parvenir à se jouer de ses références comme dans "Les ruines", superbe morceau déchirant ou "Comme un rayon" qui rappelle le suisse un peu oublié, Jean Bart.

Là où "De la neige et des océans" était plus dans le registre de la voix parlée, "Mouvement diurne" montre les capacités d’interprète et de chanteur de Julien Brotel.

"Le Brouillard" avec sa ligne mélodique fantomatique et ouatée vous hantera longtemps avec cette voix sur le tranchant de la rupture.

"Chavirés" prolonge le plaisir dans des tonalités douces-amères qui vous mettent le sourire aux lèvres.

Quand "De la neige et des océans" semblait rentrer en connivence avec la nature, "Mouvement Diurne" semble vouloir recomposer les mouvements quotidiens citadins, nos vies sans répit, sans pause. Les morceaux prennent le pari de la durée courte comme "Les rois du monde" qui ressemblent à s’y méprendre à du Bertrand Cantat qui aurait débarnché les amplis avec un lyrisme assumé.

"OK Happy" ressemble un peu à un intrus dans cet album plutôt acoustique.

"Dédicace" revient à "De la neige et des océans" avec cette singularité déconcertante et ses ambiances étranges.

Enfin, il y a cette longue pièce tout en ampleur, "Un Petit Arbre", véritable perle de poésie et grand grand moment de "Mouvement Diurne"... Le Morceau de l’album !!!!

"Mouvement diurne" est un bel album solaire et attachant. Il ne reste plus à Jull qu’à prendre une distance polie face à ses influences,ses références mais je suis sûr qu’ils y parviendront.

L’album est en téléchargement libre sur le site de L’Amicale Underground , sur lequel vous pourrez également vous en procurer une copie physque ainsi que de "De la neige et des océans".




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.