> Critiques > Labellisés


  • 20 septembre 2021 /
    Colver
    “Walk, Swim, Fly” (Autoproduction)

    rédigé par gdo
    0 vote
      (0/10 - 0 vote) notez cet album


Vouant un culte (au premier ou au second degré) pour le canard du même nom, le groupe Colver a poussé la démarche jusqu’à s’en influencer pour le nom de son premier EP. Véritable stakhanoviste des déplacements non motorisés, il marche (même mal) il nage et il vole (quand il ne croise pas un chasseur dans la baie de Somme). Repéré ici même via un clip, le quatuor d’outre-Quiévrain, enfonce le clou en s’installant en haut de la playlist de la rentrée avec cinq titres qui vous feraient presque lézarder au soleil (« West Coast » dans les oreilles, les lunettes de soleil tenues par une chemise avantageusement ouverte, pour la chanson la plus cool de cette fin d’été), avec cette goutte de sueur qui perle dans le cou, non pas par la faute de la chaleur, mais par cette atmosphère étrange qui doit autant à John Carpenter qu’à cette pop pas comme les autres que la Belgique nous offre depuis une vingtaine d’années (« Welcome Back To Sunny Ghost City » exemple typique), déroutant les habitués des cahiers scolaires de vacances. Il y a un groove, qui s’il n’a pas d’effet immédiat, vous installera assurément dans un confort coquin à l’instar de celui du premier album des Fun Lovin Criminals.

Les premières notes de « Doing It Wrong » qui ouvre l’album forment une introduction trompeuse, car Colver n’est pas un groupe indie pop de plus à décoder un encéphalogramme, il a une ambition plus grande pour prendre un envol que nous lui souhaitons, car ce petit canard pourrait devenir un phénix dans la pop actuelle. Gliding.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.