> Critiques > Labelisés


  • 5 mars 2007 /
    IAM
    “revoir un printemps”

    rédigé par Gérald de Oliveira
    2 votes
      (8/10 - 2 votes) notez cet album


Revoir un printemps est le plus beau titre d’album de cette future défunte année, et c’est aussi la plus belle chanson de IAM sur le bonheur de la filiation mais aussi de la responsabilité de ne pas plonger dans la terrible spirale qui peut mener à lâches (un programme dure et proche). Après cinq années d’absence, les Marseillais reviennent avec un disque de chronique qui devrait dynamiter les journaux de l’année de nos intellos de la place de paris. Mettant à part cette imagerie juvénile juste visible maintenant sous des noms bien marrant pour une soirée version la compagnie créole (au bal masqué), les IAM signe un disque frondeur, un après les chocs (11/09 21/04), un disque qui se veut comme une leçon faite avant tout sur le vécu, ce qui range ce disque du bon côté de la force. Porté par le jubilatoire single noble art, véritable arbre qui cache la forêt, cet album se fend rarement de moment de jubilation souriante. Mais comment en être autrement quand on considère avant tout le rap comme le dernier espace de revendication dans la musique. Proche de la beauté des last poets, se rapprochant de la démarche de michniak, réussissant d’ailleurs l’album de la jonction entre deux mondes tout en revenant au fermant même du rap. D’un travail quasi journalistique, les membres de IAM s’en éloignent juste assez pour passer du côté de la poésie, une poésie non pas urbaine mais universelle (murs), une poésie sans besoin d’une grille de lecture professorale, rendant même 21/04 comme le meilleur acte contre ce jour de la honte. Une stratégie d’un pion, une avancée que IAM a fini par synthétiser sans employer un verbe nauséeux, sans accuser, juste en montrant, en plissant les yeux tout en nous regardant de face. Un grand disque tout court.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.