> Critiques > Labellisés


  • 1er septembre 2020 /
    Muga
    “Chants de Femmes des Asturies” (Pagans)

    rédigé par gdo
    5 votes
      (10/10 - 5 votes) notez cet album


« Chants de Femmes des Asturies » de Muga est un hommage vibrant ou une manière de faire discuter le présent et le passé. C’est émouvant de pouvoir écouter ce lien qui aurait pu se défaire sans le travail de mémoire à l’instar de ce que pouvait faire Claude Sicre

Née d’un spectacle, cette musique n’est pas le fruit d’un dogme édifié comme règle absolu. Le brassage est un engrais pour que la puissance de ces chants transparaisse encore plus. Le folklore est ici un mot banni, on parle de brassage de fusion, de discussion entre les cultures qu’elles soient d’ici ou d’ailleurs comme la Bretagne, ou la musique sortant d’un saloon dans la rue principale d’un Deadwood fantasmé.

Ce chant en impose, il semble chargé de bien plus qu’une simple histoire, d’une transmission orale d’un fait, il y a la force d’un environnement, les lignes de crêtes d’un horizon qu’il était parfois harassant d’escalader. Les morceaux avancent avec une puissance orgueilleuse, le chant comme la manifestation d’un courage qu’il fallait avoir face aux difficultés, dans la fragilité d’une estive dans l’immensité d’un paysage, dans l’attente d’un retour après une longue transhumance. Quand les cieux n’étaient pas propices à la quiétude. .

Dans une veine régionaliste sans penser à la scission, le label Pagans transmet des traditions sans le sceau du passéisme rance, avec une farouche envie de mettre en avant ce que nous pensions devoir garder derrière nous. Transmission.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.