> Critiques > Labellisés



De Grandaddy on retient souvent les barbes et le skate avant de se plonger dans une œuvre, qui finira à coup sûr par s’épuiser dans la redondance, mais qui dans le cas présent pique autant d’ingrédients sur un pique qui éclate en bouche. Thee more shallows, a beaucoup aimé la musique des barbues (enfin du groupe grandaddy), ne pouvant à l’image du chien de la pochette, rien à voir d’autre, empoisonné qu’ils le sont par une collerette blanche. More deep cuts, n’est pas un disque plagiat comme peut l’être un album de coldplay des boxes à lapin, mais il surfe gracilement sur les traces du skate (non là j’abuse) de nos zztop physiques (là c’est trop). Avec more deep cuts, thee more shallows se donne des clefs (ask me about jon stoss / cliosterphobia) pouvant lui ouvrir des portes encore fermées. On se souviendra ensuite de thee more shallows pour autre chose que pour sa marche dans la trace. A suivre.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.