> Critiques > Labelisés



On commençait à s’ennuyer ferme, à attendre des nouvelles de Elp records et son écurie au brassage large. A Single Room, premier opus de Venus Del Roco nous va à ravir pour le moral en berne qui se marrie très bien avec l’hiver. Si A Single Room était sorti début 90 nous aurions parlé d’easy listening et nous aurions pour unique volonté de faire des bouclettes à Mike flowers pop en le déniaisant de façon brutale en plein Taratata (histoire de faire virer Nagui). Après Novela, Elp mise sur la pop sucrée, les chansons pleines de wap doo wap (maggy) pas sans nous rappeler l’éducation anglaise d’un certain Katerine (a moon in a spoon) qui a depuis enlevé le disjoncteur. Venus Del Roco c’est la parfaite rencontre du froid ambiant, du retour du rock, et de la pop anglaise relevant la verge dans un cul de sac. On en redemande de ces chansons douces (que me chantait Françoise Hardy) de ces mélodies cristallines et des ces sentiments qui laissent la niaiserie sur le pas de la porte se débrouiller avec la société éduquée par la télévision. Nous avons crié help help help, Venus Del Roco est arrivé avec le juste de ton de l’air " funny funny " et de la mélancolie " colorieuse "de joues. Valérie Lemercier ne dirait pas mieux … disque royal.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.