> Critiques > Labelisés



A force t’attendre vainement un nouvel album de nos mélodistes bruitistes préférés, on oubliait même d’accorder un quelconque intérêt à cette musique. Cet impair pourra être réparé grâce au EP des tourbillonnants Steeple remove. Ce EP aurait pu s’appeler Autobahn que cela ne nous aurait pas choqué le moins du monde. Avec la même énergie que pour la nouvelle mouture de primal scream, Steeple remove parvient à songer aussi à l’atmosphère et à ses vapeurs (stella) laissant une mélodie en sous-sol, tout en piétinant à la vitesse d’une gazelle une longue ligne droite vallonnée. On a beau ne pas ’enflammer il n’y a rien de tel que de se voir secouer par une reprise sonique, faisant de la pénombre de la nuit une alliée contre cette explosion au champignon dantesque. En avançant ou en reculant, steeple remove actionne pied au plancher une évolution radicale de notre jugement et de notre relation avec le bruit, faisant de cette matière la seule encore propre à la consommation. Jubilatoire.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.