> Critiques > Labelisés



« Recueil du Mal » est le troisième album de Percevalmusic, après « Viescolaire » et « Dormir Sommeil ». Les compositions de celui ci s’appuient toujours sur le procédé de guitare quadriphonique qui entoure la batterie. La nouveauté réside dans l’arrivé d’un batteur/saxophoniste Ti Yann Février, une arrivée enrichissant des compositions qui prennent un volume nouveau.

Le mystère semble s’épaissir sur le fil qui semble nous tenir en haleine. Car impossible de quitter ce qui semble être un roman à notes ouvertes, une plongée presque monacale dans un univers qui est à la fois familier et opérant dans une dimension autre. Nous croisons des visages familiers, mais ceux ci sont comme transfigurés, happés par un souffle vertigineux et propice aux rêves et aux pensées les plus folles. Si le mot jazz pourrait rapidement s’imposer à nous c’est que le saxo tend à le suggérer de façon mécanique, sauf que le sax est ici l’égal d’une guitare qui dévasterait tout sur son passage. Il tranche et se confronte à une guitare qui elle se drape d’une toge, entonnant comme des champs liturgiques, pour une église qui ne pratique que la messe noire.

Ne soyez pas effrayer, venez, approchez vous, « Recueil du Mal » est un guide vers une forme d’elevation.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.