> Critiques > Labelisés



De l’indie-rock et du beau, et du meilleur. Il y a dans Appletop quelque chose de totalement réjouissant, de profondément attachant aussi. En tout cas pour tous ceux qui, amoureux de la musique underground américaine, demeurent pour toujours des adorateurs de Sonic Youth, de Sebadoh, de Pavement...Enfin la liste est longue, presque sans fin, de ces groupes indispensables, depuis longtemps devenus presque intimes. De l’oxygène pure pour affronter ce qu’est l’existence. Jamais les guitares n’ont sonné aussi juste dans leur déraillement, leurs salissures, leur volonté de creuser le sillon définitivement juvénile, frondeur, de cette musique bras d’honneur aux conventions, aux injonctions. Mais il y a plus...Beaucoup plus.

Il y a là des chansons superbes, des mélodies à pleurer, d’âpres constats. Il y a des minutes scotché, le casque sur les oreilles, le son au plus haut , à se laisser prendre par la richesse, l’intelligence des chansons, derrière leur mur d’insolence et d’insouciance. Électrifiées comme un corps sensible, jetées tête la première, balancées comme si tout dépendait de ces instants suspendus à des cordes...Une douche électrique salutaire, esthétique, primaire, essentielle...




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.