> Critiques > Labelisés



Je dois bien avouer qu’une certaine chanson française me casse autant les rouleaux que l’explication des montants compensatoires par un chroniqueur économique d’une radio périphérique alors que je tartine mon pain tout juste grillé.

Entre la chansons néo réaliste qui nous emmènent dans les affres du samedi quand il est l’heure de choisir entre une sortie chez des amis et un programme télé, et celle qui sous prétexte de vouloir se la jouer poésie surréaliste, nous abreuve de chansons qui finissent par trouver un auditoire qui préfère faire croire, que croire qu’ils font. Au final il reste pas grand monde, et au dessus un taulier qui en parlant de l’océan fait résonner le sens de nos vies.

Alors quand arrive le moment d’écouter le troisième album de Zaza Fournier, l’envie de ne pas y aller et de se refaire le calaminage de ses oreilles via un vieux Sugar se fait très prenante. Mais on n’est pas pro ou ……. on ne l’est pas. Donc en non pro que je suis, j’ai écouté en préparant le repas de ma petite tête blonde sa tête encore dans les lueurs d’un concert si proche. Magnant les casseroles aussi bien que les producteurs de l’industrie musicale manipulent la musique, j’ai vite bâclé le repas du midi, rentrant avec plaisir dans l’univers de Zaza Fournier, univers que Le Monde avec un sens de l’écoute aigue classera dans la musique à gouaille (de l’accordéon, des textes d’amours vachards il n’en faut pas plus pour le journal du soir). Sauf que chez Zaza Fournier les textes flirtont plus avec des musiques qui trouvent leurs inspirations chez Timber Timbre, M.I.A. ou encore Tinariwen qu’avec le tirlipinponesque ruisseau mélodico maronnasse de la chansons française des futures traversées costa brava concordia, à vos souhaits.

« Le Départ » cache un nouveau entre les deux, car si Zaza semble garder une écriture aussi piquante que légère, elle se détache d’une vision sclérosée de la chanson d’ici sans tomber dans la posture de l’auteur maudit et maudit d’autant de complaisance. Une jolie lueur dans la chanson française.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.